10 stratégies pour préparer la rentrée scolaire avec son enfant

10 stratégies pour préparer la rentrée scolaire avec son enfant

 

 

Par : Caroline Quarré, intervenante psychosociale (B.Sc.)
Date : 13 juillet 2020

 

 

 

Plusieurs enfants et adolescents ont éprouvé (et éprouvent encore) des difficultés académiques et émotionnelles ces derniers mois. Les tâches scolaires ont été plus ardus, la motivation n’était pas au rendez-vous, le nombre de crises et querelles à la maison a augmenté, etc.

De nombreux adultes aussi ont vécu (et vivent encore!) des défis reliés à la pandémie : réorganisation travail-famille, sentiment d’impuissance, sentiment d’incompétence au travail et à la maison, difficultés financières, tensions familiales, conflits dans le stress, stress, etc.

Plusieurs s’inquiètent déjà du retour à l’école, se demandent comment rattraper le temps, cherchent des moyens pour éviter de « trainer » de la patte en septembre, etc.

Le niveau de stress est à la hausse, autant chez les jeunes que chez les adultes.

N’oublions pas que le stress a des impacts sur notre fonctionnement au quotidien, notamment sur nos capacités d’apprentissage.

Saviez-vous qu’en situation de stress, l’enfant et l’adolescent n’ont PAS accès à leur cortex ? Or, ils ont besoin de cette partie du cerveau pour faire des apprentissages, être attentifs et concentrés, respecter les consignes, gérer leur impulsivité, tempérer leurs émotions, etc.

Par moment, même l’adulte se déconnecte de son cortex préfrontal lorsque le niveau de stress ressenti est trop grand. Cela nous amène à perdre patience, lever le ton, menacer, sévir, déborder sur les enfants ou le conjoint, laisser-aller des situations qui nécessitent une intervention, avoir juste envie de quitter la maison pour s’enfuir dans un lieu calme, etc.

Toutes sortes de difficultés s’observent lorsqu’un individu vit du stress :

  • Moins de persévérance
  • Plus de découragement
  • Moins de capacité à se concentrer
  • Plus d’erreurs d’inattention
  • Plus de débordements émotionnels
  • Plus de procrastination
  • Plus de sabotage (travailler plus vite que bien)
  • Etc.

En septembre, l’important ne sera pas de miser sur les apprentissages.

En septembre, l’important, ce sera le lien, le sentiment de sécurité, le sentiment de confiance.

 

10 stratégies pour préparer la rentrée scolaire avec son enfant

Prendre soin de la vie affective des jeunes est assurément ce qui les aidera le plus à se préparer pour la rentrée scolaire.

Plusieurs actions peuvent être posées pour diminuer le niveau de stress des jeunes :

  • Passer un moment de qualité avec son enfant tous les jours. Cela sécurise l’enfant, l’apaise et l’aide à développer ses ressources.
  • Créer des occasions de partages où l’on tente de mettre des mots sur les émotions, les peurs et les inquiétudes vécues depuis le début de la pandémie. Être à l’écoute, sans jugement.
  • Instaurer un climat de calme et de sécurité dans la maison.
  • Diminuer le temps d’exposition aux écrans de loisirs (jeux vidéo, médias sociaux, clavardage, applications sur la tablette, etc.).
  • Utiliser des livres pour discuter d’enjeux avec son enfant et tenter de trouver des solutions (« Que penses-tu de …? », « Que ferais-tu si tu étais à sa place? », « Pourquoi crois-tu qu’il était en colère? » …)
  • Prendre soin de nous, comme adulte, pour limiter notre propre niveau de stress. Nos enfants sont une éponge à émotion.
  • Miser sur les efforts et non sur les résultats. Dans les réalisations quotidiennes comme dans la vie scolaire.
  • Valoriser les efforts, même les plus petits.
  • Se fixer des objectifs et des attentes réalistes.
  • Être indulgent, envers les jeunes et envers nous-mêmes.

 

 Pour plus de trucs et conseils afin d’accompagner vos enfants, je vous invite à consulter mon livre « L’enfant stressé : soutenir tous ensemble l’enfant de 5 à 12 ans à l’école comme à la maison ».
Administrator