Avoir sa journée dans le corps lorsqu’on a 5 ans

Avoir sa journée dans le corps lorsqu’on a 5 ans

Hier, ma fille Mégane revenait de l’école avec les émotions toutes embrouillées. Une belle grosse journée remplie d’activités spéciales de Noël qui ont généré de grandes émotions et beaucoup d’excitation.

En fin de journée, il y avait un trop plein. En fait, elle avait sa journée dans le corps. En passant le seuil de la porte, elle lance son sac et se dirige directement dans sa chambre. Elle claque la porte. Elle veut se changer et elle est très bursque avec ses tiroirs de commode.

Hypersensible, son nouveau pyjama de Noël l’agaçait largement. Je prends contact doucement avec elle et lui demande comment elle se sent. Plutôt que de me répondre, elle me dit : « Tu fais quoi dans ton bureau ? »

👩 : « Je travaille ma puce. Je filme des capsules vidéo. »

👧 : « Moi aussi je veux filmer une conférence. Je veux parler aux parents. Je veux donner des trucs moi aussi. Je suis capable d’aider. »

👩 « As-tu envie de leur expliquer comment tu te sens en ce moment, alors que tu reviens d’une grosse journée d’école ? Les parents ne savent pas toujours quoi faire lorsque ça arrive. »

Elle n’a pas répondu. Elle est allée se placer devant la caméra. Toute calme, elle dit : « Comment on pèse « play » maman ? » Voici donc dans ses mots d’enfants ce que veux dire « avoir sa journée dans le corps ». Je suis une maman profondément remplie de fierté. Bienvenue dans mon intimité. Je vous présente ma fille Mégane, une personne bien unique et spéciale. Une vieille âme.

 

Administrator